La loutre à joues blanches : l’espèce Aonyx


Les différentes espèces de loutres, Loutres / mardi, mars 13th, 2018

La loutre à joues blanches : l’espèce Aonyx

La loutre Aonyx est une des espèces de la famille des mustélidés. On peut observer ce mammifère sur plusieurs continents, notamment en Afrique et en Asie.

Le règne Aonyx est très caractéristique, on l’associe souvent à la loutre américaine Lontra pour leur forte ressemblance. Cette particularité, c’est que les joues (et parfois une partie du cou) sont blanches !

On peut globalement décomposer cette classification Aonyx en 3 espèces distinctes : L’Aonyx Capensis, l’Aonyx Concigus, et l’Aonyx Cinerus.

La loutre Aonyx du Cap (Aonyx Capensis)

La loutre Aonyx du Cap, aussi appelée Aonyx Capsensis, est une espèce que l’on retrouve exclusivement en Afrique à l’état sauvage. C’est une espèce très menacée aujourd’hui.

Description physique

Comme toute Aonyx, elle se distingue par sa poitrine, son cou, et sa gorge de couleur blanche. Sur le reste du corps, sa couleur brune varie en intensité, mais elle est généralement sombre. Avec un poids qui varie de 12 à 21kg, le corps de cette loutre d’Afrique peut mesurer jusqu’à 100 cm. Quant à sa queue, elle peut atteindre 70 cm de longueur. La peau de la loutre Aonyx Capsensis est recouverte d’une fourrure douce. Ses poils sont longs d’environ 10 millimètres.

Son particularisme ? La loutre d’Afrique ne possède ni de palmes ni de griffes sur les pattes avant, et très peu à l’arrière à l’opposé des autres espèces de loutres.

La loutre à joues blanches du Cap (loutre Aonyx capensis)
La loutre à joues blanches du Cap

Lieu de vie

On peut observer en Afrique. Mais où en Afrique ? Plus précisément la en Afrique de l’ouest, surtout au Sénégal. Mais sa répartition s’étend également jusque dans l’est, en Éthiopie, ainsi que dans le sud du continent, en Afrique du Sud. A cause de cette répartition éclatée, le milieu de vie de la loutre à joues blanches du Cap est très variable. En effet, elle peut construire son habitat dans un climat subdésertique tout comme en forêt tropicale dense. La loutre du Cap se terre aussi bien dans un terrier abandonné par un autre animal que sous la végétation ou des rochers. Peu importe le milieu dans lequel il vit, ce mammifère carnivore passe une grande partie de la journée dans l’eau.

Pour ce qui est de la vie en communauté, les mâles et les femelles loutres ont chacun leurs territoires. Ce sont des animaux qui aiment la vie solitaire. C’est pendant la saison sèche que la reproduction des loutres du Cap a lieu et qu’ainsi mâles et femelles cohabitent.

La loutre Aonyx du du Congo (Aonyx Congicus)

Tout comme la loutre du Cap, la loutre à joues blanches du Congo peut être observée en Afrique à l’état sauvage. Elle est parfois considérée comme une sous-espèce de la loutre du Cap.

La loutre à joues blanches du Congo (loutre Aonyx congicus)
La loutre à joues blanches du Congo

Description physique

Parfois appelée paraonyx tacheté, la loutre Aonyx du Congo est semblable à la loutre du Cap. La différence s’observe dans sa taille plus petite, son pelage d’un blanc intense au niveau des joues et son cou et sa tête moins musclés.

Sa fourrure ressemble également à celle de la loutre africaine du Cap avec ses poils bruns sombres sur la partie extérieure du corps. Ses pattes courtes et ses pieds palmés, sont là aussi similaires à la description physique de la loutre aonyx capensis. Elle mesure environ 1,50 mètres et pèse 20 kg.

Lieu de vie

Cette espèce de loutre aonyx est aussi appelée loutre du Congo ou loutre à joues blanches du Cameroun car on la retrouve exclusivement en Afrique centrale. Très peu visible, elle se niche dans les zones humides, notamment au Congo RD, en République du Congo, au Gabon, au Cameroun, au Rwanda, au Burundi etc… C’est en rivière qu’on peut observer ce mammifère marin mais aussi sur des fleuves ou encore des lacs et marécages. Sa proximité avec l’eau lui permet de chasser mollusques et poissons. Egalement solitaire, il peut cependant vivre en famille. L’accouplement des loutres leur permet de sortir de leur mode de vie solitaire pour une courte durée.

La loutre cendrée (aonyx cinereus)

Cette dernière espèce de la famille des loutres aonyx est aussi appelée loutre asiatique ou loutre naine d’Asie et peut en effet être observée sur ce continent.

Un groupe de loutres cendrées ou loutres naines (loutre Aonyx cinereus)
Les loutres cendrées

Description physique

Avec sa fourrure d’un gris brun sur la partie extérieure et ses poils clairs sur le visage et le cou, elle ressemble aux deux autres espèces de loutres aonyx. Elle est en effet plus petite de taille, mesurant entre 40 et 64 cm de longueur. Quant à son poids, il est significativement plus bas que les autres espèces de ce genre. La loutre asiatique peut peser entre 2,7 et 5,4 kg. C’est l’espèce la moins aquatique des trois et ses pattes en partie palmées sont idéales pour qu’elle se déplace aisément sur la terre ferme.

Lieu de vie

On retrouve ce mustélidé dans le sud de l’Inde mais aussi en allant vers l’Est au Cambodge, au Laos, au Vietnam, en Thaïlande, ainsi que dans d’autres pays asiatiques. A cause de la destruction de son habitat, la loutre Aonyx Cinereus est une espèce menacée que l’on trouve de moins en moins dans des pays asiatiques où l’on pouvait auparavant la rencontrer. Ce carnivore s’adapte facilement à son environnement et peut se cacher autant dans des zones tropicales humides qu’à proximité d’une montagne. Ses lieux de prédilections sont les eaux douces peu profondes afin de pouvoir chasser plus facilement. La loutre cendrée creuse souvent des terriers en terres boueuses près de points d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *