Est-il encore possible de suivre des loutres à la trace ?


Loutres / vendredi, mai 11th, 2018

Suivre les loutres grâce à leur épreinte

À certaines périodes les loutres laissent des signes évidents de leur passage. Il suffit de savoir ce que l’on cherche. Le nom scientifique des excréments de la loutre est « épreinte ». Celles-ci ont au moins deux fonctions. La première est tout simplement de vider les boyaux de l’animal. Les femelles et les jeunes laissent les leurs n’importe où, que ce soit sur les algues en bord de mer ou dans l’eau. Mais les mâles utilisent pour marquer leur territoire à l’intention d’autres loutres. Ils les laissent toujours sur des rochers élevés ou sur des touffes d’herbe, indiquant ainsi aux autres l’identité de celui qui vient de passer. Les empreintes sont généralement assez sèches et plein de petites arêtes de poisson.

D’abord noires elles deviennent grises en séchant. Certaines empreintes contiennent des gouttelettes d’une substance gélatineuse qui donnent des informations supplémentaires aux autres loutres sur l’état œstral (mères avec des jeunes) des femelles par exemple ou tout autre chose.

Dans les Shetland, les épreintes sont souvent plus marquées et plus nombreuses à la fin de l’hiver, lorsque les loutres sont occupées à défendre leur territoire et à s’accoupler, mais sont généralement plus éparses en été, quand les mâles sont moins préoccupés par leurs rivaux.

 

Où les chercher ?

La section de côte idéal comporte des petits promontoires, des rochers remarquables ou des brèches dans les barrières ou les murs de pierre.

C’est là qu’il faut chercher les empreintes. La couleur verte vive de la végétation, enrichie par les substances nutritives contenue dans les excréments, est souvent un signe de leur présence.

Il est alors possible de chercher sur les bords des petites mares dans les collines proches du rivage. Les bébés sont également souvent repérables aux tas d’épreintes malodorantes qui jonchent le sol.

Si l’examen final de la côte révèle des traces d’épreinte, il ne reste plus qu’à marcher et observer. Les loutres prennent habituellement leur repas au-dessus des lits de varech, en eau profonde. Enfin l’heure du jour n’a pas d’importance quoique la première moitié de la marée montante est un moment assez favorable.

Il ne vous reste plus maintenant qu’a partir à leur recherche !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *